• celineolivier77

Comment persuader mon/ma/mes partenaire(s) de suivre une thérapie de couple ?

Dernière mise à jour : mai 18


La pression crée toujours une contre-pression !


Plus vous tenterez de convaincre votre/vos partenaire(s) de suivre une thérapie, moins la situation se détendra. Forcer quelqu'un à faire quelque chose est contre-productif!


Dans le cadre d'une thérapie sexuelle ou de couple, c'est toujours la personne qui souffre et qui veut changer quelque chose me contacte. La présence des deux partenaires n'est pas toujours nécessaire. Le travail que vous faites sur vous-même fera nécessairement la différence et aidera à reprendre ou à apaiser le dialogue avec votre partenaire.


Voici mes conseils :

Parlez-lui d'abord de votre perception de la situation actuelle, de vos craintes et de vos inquiétudes quant à l'avenir de votre couple. Vous devez être actif pour parvenir à un changement, car les problèmes se résolvent rarement d'eux-mêmes. Expliquez votre désir de faire bouger les choses pour vous sentir mieux et sortir de cette dynamique qui détruit votre relation.


Parlez-lui ensuite de votre projet d'entamer une thérapie. La thérapie de couple n'est pas un aveu d'échec, mais un processus actif, souvent libérateur, avec un professionnel impartial et objectif. Il vous permet d'envisager la relation de couple, votre/vos partenaire(s) et vous-même sous un angle différent. La thérapie vous aidera à comprendre les difficultés actuelles de votre relation, à reconnaître les mécanismes de leur fonctionnement et à réfléchir à la façon dont vous êtes arrivés ensemble à cette situation ou à cette crise. Il vous permettra de reconnaître vos besoins et vos ressources individuels. Finalement, vous devriez pouvoir décider de ce vous pouvez faire pour votre couple ou si une séparation à l'amiable est peut-être la meilleure solution.


Informez votre/vos partenaire(s) que vous souhaitez sa présence à vos côtés afin de ne pas progresser seul dans la résolution de vos problèmes et que vous respecterez sa décision s'il refuse de vous accompagner. S'il(s) le souhaite, il(s) pourra assister aux séances ultérieures.



18 vues0 commentaire